Qualités, défauts et autres questions-pièges posées en entretien d’embauche…

Point d'interrogation

 

Vous l'aurez sans doute remarqué au cours de vos précédents entretiens d'embauche : certaines questions ont tendance à revenir régulièrement dans la bouche des recruteurs, et ce ne sont en général ni les plus simples ni les plus agréables... Voici un tour d´horizon de quelques questions-pièges auxquelles vous serez certainement confronté un jour ou l'autre.

  1. Citez-moi trois de vos qualités et trois de vos défauts. Certainement l'une des questions les plus déstabilisantes si l'on ne l'a pas préparée avant. Pour savoir que répondre sans tomber dans le cliché, consulter notre article sur les défauts à admettre en entretien d'embauche.


  2. Quel est votre pire échec ? Avec cette question, le recruteur ne cherche pas à vous traîner dans la boue : il veut simplement savoir ce que vous avez appris de cette situation délicate. Ne vous laissez pas démonter et faites votre possible pour le convaincre que vous en avez tiré les leçons qui s'imposent.
  3. Pourquoi souhaitez-vous quitter votre entreprise actuelle ? Même si votre poste actuel ne vous plaît plus et que vous êtes en conflit permanent avec votre employeur, surtout veillez à ne pas dire de mal de votre entreprise : le monde de l'emploi est bien trop petit pour cela. Vous pouvez en revanche invoquer une raison très concrète comme un salaire trop bas ou une absence de possibilités d'évolutions. Mais gardez en tête de ne jamais sonner trop désespéré : le recruteur pourrait ainsi s'imaginer que vous voulez ce poste uniquement pour échapper à votre entreprise actuelle.
  4. Où vous voyez-vous dans cinq ans ? Evitez d'essayer de faire de l'humour en répondant "A votre place". Si vous postulez dans une grande entreprise qui offre des possibilités, vous pouvez très bien dire que vous souhaiteriez sur le long terme évoluer vers un poste à responsabilités. Cependant, ne vous sentez pas obligé d'être précis, et surtout veillez à ne pas donner une réponse qui sous-entendrait que vous n'allez pas garder ce poste bien longtemps...
  5. Préférez-vous travailler seul ou en équipe ? Il n'y a pas de réponse juste à cette question, mais une chose est sûre : si vous allez travailler en autonomie totale, évitez de dire que vous ne travaillez bien qu'en équipe, et inversement si vous allez forcément vous intégrer à une équipe, ne vous présentez pas comme individualiste... Le secret se trouve sans doute dans une réponse nuancée : vous pouvez tout à fait répondre que vous appréciez beaucoup le travail en équipe, mais que cela ne vous empêche pas d'être capable de travailler en autonomie.

En revanche, il existe aussi certaines questions qui pourraient vous mettre très mal à l'aise, mais que le recruteur n'a légalement pas le droit de vous poser : cliquez ici pour en voir la liste.

  • Curriculums Vitae Premium

Reportages

plus d’interviews >