Le CV : justification d’une longue période de chômage

trou dans glace

Actuellement, les recruteurs se montrent encore suspicieux à la lecture d'un "trou" sur un CV. Une longue période d'inactivité ou de chômage est en effet mal vue alors que les parcours professionnels ne sont plus aussi linéaires qu'auparavant. Nous vous conseillons avant tout d'assumer cette période de chômage et de la tourner à votre avantage même sur votre CV.

  • Ne mentez pas, n'essayez pas de cacher cette période de chômage.
  • Ne la justifiez pas dans votre CV mais dans votre lettre de motivation en insistant sur le résultat bénéfique que cette période a eu sur vous.
  • Surtout ne vous lamentez pas et n'entrez pas dans trop de détails dans la lettre de motivation.


  • Qu'il s'agisse d'un congé de maternité ou un arrêt maladie, mettez toujours en avant le fait que cette pause ait été bénéfique, l'occasion de vous recentrer et de prendre conscience de vos objectifs.
  • Utilisez l'épreuve ou l'évènement que vous avez vécu pour mettre ces nouvelles qualités acquises en lien avec le poste pour lequel vous postulez.
  • Si vous avez suivi des formations pendant que vous étiez au chômage, n'oubliez pas de les mentionner en les valorisant et en pointant du doigt votre motivation.
  • Mettez tout en oeuvre pour décrocher un entretien en suivant nos conseils sur l'écriture du CV et de la lettre de motivation.
  • Si vous obtenez un entretien, ne vous attardez pas non plus trop sur cette période. Mentionnez- la, expliquez-la mais appliquez les mêmes conseils que dans la rédaction du CV et de la lettre de motivation.
  • Si le recruteur ne se montre pas compréhensif alors que vous vous êtes montré souriant, positif, déterminé et professionnel, ne soyez pas déçu et dites-vous que vous n'auriez pas apprécié de collaborer avec des personnes avec ce type de mentalité.
  • Curriculums Vitae Premium

Reportages

plus d’interviews >