Le contrat de professionnalisation : tour d’horizon

Salle de classe avec des élèves en formation

Le contrat de professionnalisation est un dispositif qui séduit aussi bien les jeunes que les entreprises. Effectivement, le principe est plutôt sympathique : pour le jeune, cela permet d'accéder à un diplôme ou une qualification professionnelle tout en étant rémunéré, et pour l'entreprise, cela permet de former de la main-d'oeuvre à moindre coût, tout en bénéficiant d'avantages fiscaux en cas d'embauche définitive... Rapide tour d'horizon du contrat de professionnalisation.

  • Qui peut en bénéficier ?

A priori, toute personne âgée de plus de 16 ans et étant disponible pendant au moins six mois. Cependant, il est accessible en priorité aux jeunes de 16 à 25 ans sans diplômes et sans emploi, aux demandeurs d'emploi de plus de 26 ans, aux bénéficiaires du RSA, aux personnes souffrant d'un handicap, et aux personnes ayant bénéficié de dispositifs d'insertion comme le CUI (Contrat Unique d'Insertion) ou l'emploi d'avenir.

  • Quel est le principe ?

Acquérir des connaissances ou des compétences débouchant sur un diplôme, tout en effectuant une formation pratique au sein d'une entreprise, ce qui permet en outre de conserver une rémunération pendant la durée d'études, et donc de ne pas avoir à trouver un job étudiant... Par ailleurs, le jeune en contrat de professionnalisation peut faire une demande de carte d'étudiant métier, qui lui permettra de bénéficier des mêmes avantages que ceux de la carte étudiant.

  • Quel est le montant de la rémunération ?

La rémunération est calculée en fonction de l'âge et du niveau d'études :

- si vous avez moins de 21 ans et que vous n'êtes pas titulaire d'une qualification professionnelle, le montant minimum de votre rémunération sera de 784,12€ par mois


- si vous avez entre 21 et 26 ans et aucune qualification professionnelle, vous toucherez au minimum 997,97€ par mois

- si vous avez moins de 21 ans, mais que vous êtes titulaire d'une qualification professionnelle (bac pro par exemple), votre salaire minimal sera de 926,69€ par mois

- si vous avez entre 21 et 26 ans et une qualification professionnelle, vous gagnerez au moins 1140,54€ par mois

- et enfin, si vous avez plus de 26 ans, votre rémunération ne pourra pas être inférieure au SMIC ou à 85% de la rémunération minimale prévue par les dispositions conventionnelles de l'entreprise. N´hésitez pas à aller voir notre article si vous souhaitez plus d'informations sur le SMIC en France.

  • Quels sont les avantages ?

Pour le jeune, les avantages sont nombreux. Tout d'abord, évidemment, sortir de formation avec un diplôme ou une qualification professionnelle en poche. Deuxièmement, sortir de formation avec une expérience professionnelle à valoriser pendant la recherche d'emploi. Troisièmement, conserver un salaire tout en étudiant. Et enfin, qui sait ? Peut-être décrocher une proposition d'embauche au terme du contrat de professionnalisation...

Mais pour l'entreprise, ils ne sont pas négligeables non plus. Elle bénéficie ainsi d'une main-d'oeuvre motivée à moindre coût, qu'elle forme selon ses propres méthodes. Selon l'âge de la personne en contrat de professionnalisation, elle pourra également bénéficier d'une fiscalité avantageuse si elle décide de solder le contrat de professionnalisation par une embauche.

Les agences d'interim aussi peuvent prendre des stagiaires en contrat de professionnalisation. Consultez notre article sur le contrat de professionnalisation intérimaire. Et si vous êtes âgé de 16 à 26 ans, vous pouvez aussi opter pour le contrat d'apprentissage.

  • Curriculums Vitae Premium

Reportages

plus d’interviews >