Travailler à la commission européenne

drapeau europeen

Marie Frenay est une Belge de 24 ans. Son diplôme de journalisme en poche, elle a mis toutes les chances de son côté pour obtenir un stage à la Commission européenne. Une expérience unique pour cette jeune femme spécialisée en affaires européennes.

marie frenay portraitComment as-tu obtenu ce stage à la Commission européenne ? Quelles sont les démarches à suivre pour être sélectionné(e)?

Deux fois par an, il est possible de soumettre sa candidature pour un stage rémunéré de 5 mois au bureau des stages de la Commission européenne. Les périodes de stage sont toujours les mêmes : d’octobre à février et de mars à juillet. Une partie de la candidature se fait en ligne sur le site http://ec.europa.eu/stages/index_fr.htm. Il faut y enregistrer son expérience professionnelle, ses diplômes, ses motivations.

Si vous êtes sélectionné(e), votre nom apparaîtra dans le “livre bleu”. Il s’agit d’une sorte de répertoire dans lequel les différentes directions générales de la Commission européenne (il y en a plus d’une vingtaine : agriculture, coopération au développement, ou encore recherche par exemple) vont choisir leurs stagiaires. Dans certains cas, il est conseillé d’avoir une démarche proactive et de contacter directement la direction générale (DG) dans laquelle vous souhaitez effectuer votre stage et de ne pas attendre qu’on vous choisisse parmi les nombreux profils du "livre bleu".

Dans mon cas, j’avais effectué un stage de 6 semaines au sein de la DG communication dans le cadre de mes études. Ce n’était pas un stage rémunéré, c’était un stage “atypique” dans le jargon de la Commission européenne. Ce stage de fin d’études s’était très bien passé et lorsque j’ai été sélectionnée dans le “livre bleu” mon ancien responsable de stage a choisi de renouveler l'expérience avec moi car il avait droit à un(e) stagiaire “livre bleu” (toutes les unités n’y ont pas droit à la même période). Un stage “atypique” peut donc être un bon début avant de postuler pour un stage de 5 mois. Attention toutefois à limiter cette première expérience à 6 semaines sinon vous risquez de ne plus être éligible pour un stage “livre bleu”.

Et comment fait-on pour effectuer un stage à la Commission européenne dans le cadre de ses études ?

Pour effectuer un stage "atypique", il faut directement demander au responsable de l'unité dans laquelle vous souhaitez réaliser ce stage. Vous précisez la durée souhaitée, l'institut d'études qui vous couvre en termes d'assurance, vous envoyez un CV et une lettre de motivation. Il est possible qu'on refuse votre demande. Certaines unités ne prennent que des stagiaires "livre bleu", d'autres prennent des "atypiques" quand elles n'ont pas droit à un stagiaire "livre bleu" (il y a une rotation), c'est très variable.

Un stage “classique” est-il difficile à obtenir ? Peux-tu nous dire combien de candidats il y a  pour le nombre d’élus ?


C'est difficile à dire mais j'ai vraiment pris ma candidature au sérieux, en remplissant  tous les documents à temps, en ajoutant des lettres de recommandation, des références et en mettant en valeur les expériences qui me paraissaient les plus importantes dans le cadre d'un stage à la Commission européenne (stage à l'étranger, connaissances des matières européennes, etc.).

En moyenne, il y a environ 10 000 candidatures pour quelques 600 places. Après la première sélection (pour être dans le "livre bleu"), il reste plus ou moins 2000 stagiaires et environ un tiers aura finalement une place de stagiaire.

Est-ce une porte ouverte à un emploi permanent ?

Non pas directement. Le seul "avantage" direct dont je bénéficie actuellement est celui d'être intérimaire à la Commission européenne sans avoir eu à passer des tests au sein de l'agence d'intérim qui a un contrat avec la Commission européenne.

Je m'explique, normalement, pour être sur les listes des travailleurs intérimaires dans lesquelles les institutions européennes sélectionnent leur personnel lors de remplacements, il faut passer quelques petits tests (langue étrangère ou informatique par exemple) au sein de l'agence d'intérim. Lorsque vous venez d'être stagiaire, pas besoin. Mais encore faut-il qu'il y ait des places d'intérimaire disponibles et ça, ce n'est pas gagné.

Excepté ce point, les anciens stagiaires sont "traités" de la même manière que les autres lors des concours généraux des institutions européennes (voir EPSO), nous avons juste cette expérience professionnelle dans notre CV qui représente quand même un beau "plus", il faut l'avouer.

Travailler à la commission européenne (suite)

 

  • Curriculums Vitae Premium

Reportages

plus d’interviews >