Fiche métier : traducteur-localisateur

Le métier de traducteur-localisateur

Le métier de traducteur-localisateur est en pleine expansion du fait de l'avènement des nouvelles technologies et de la mondialisation facilitée par internet. Il consiste en fait à adapter un produit d'un pays étranger à un marché local, comme par exemple un logiciel.

Conditions de travail

Le métier de localisateur est un peu différent des autres métiers de la traduction, dans la mesure où il est lié à des marchés très dynamiques : celui du logiciel, celui du jeu vidéo et celui du web.

La localisation d'un logiciel ou d'un jeu vidéo consiste à le traduire dans la langue, mais également à l'adapter à la culture de la région-cible. Des aspects techniques sont à prendre en compte : par exemple, si un texte fait une certaine longueur en anglais, il ne faudra pas qu'il soit plus long en français, sous peine de provoquer des dysfonctionnements.

Les traducteurs localisateurs sont plus souvent employés que leurs homologues traducteurs littéraires ou traducteurs audiovisuels. Les gros studios de jeux vidéos ou d'édition de logiciels disposent tous de leurs propres équipes de traducteurs en interne. Toutefois, une proportion importante de traducteurs localisateurs exerce également en indépendant.


Qualités requises

Un goût et un talent naturel pour l'apprentissage des langues sont nécessaires. Il faut aussi être capable de gérer les priorités et le stress, car il peut y avoir des pics d'activité importants à certains moments. Pour les localisateurs employés, il est important de savoir travailler en équipe. Pour les indépendants, ce sont les capacités d'organisation et de gestion qui primeront.

Formation

Il existe des formations spécialisées en traduction-localisation, comme celle de l'ESIT à Paris. Il existe également différents masters dans la France entière. Dans tous les cas, pour les métiers de la traduction, c'est le bac+5 qu'il faut viser.

Débouchés

Les localisateurs peuvent être employés directement par les studios de jeux vidéo, d'édition de logiciels ou de sites web, ou bien par une agence de traduction. Ils peuvent aussi travailler en indépendants.

Revenir aux fiches métiers traducteur.

  • Curriculums Vitae Premium

Reportages

plus d’interviews >