Fiche métier : traducteur audiovisuel

Devenir traducteur audiovisuel

Le traducteur audiovisuel est celui qui réalise les sous-titres et doublages des films et des séries. Un peu moins populaire que celui de traducteur littéraire, ce métier est pourtant tout aussi susceptible de créer des vocations, mais reste extrêmement difficile d'accès et basé avant tout sur le relationnel.

Conditions de travail

Il ne faut pas se voiler la face : les conditions de travail des traducteurs audiovisuels ne sont pas enviables. Ces professionnels du sous-titrage ou du doublage sont des indépendants, considérés comme les traducteurs littéraires au titre d'auteurs. Ils n'ont donc pas de contrat de travail, ce qui crée des situations très précaires les obligeant à accepter des propositions à des tarifs dérisoires pour pouvoir survivre. La concurrence, déjà rude dans ce secteur, a encore augmenté avec l'apparition de logiciels de sous-titrage, ajoutant encore à la saturation du marché.

De plus, rares sont les traducteurs audiovisuels qui arrivent à travailler pour l'industrie du cinéma : ils ne sont que 5%. La plupart des traducteurs audiovisuels travaillent pour la télévision ou le DVD, et avant de se faire connaître, il est courant de passer de nombreuses heures à traduire des émissions de téléréalité plutôt que le dernier film de Tarantino...

Qualités requises

Une bonne dose de persévérance est aussi nécessaire qu'un intérêt marqué pour les langues. Et comme l'essentiel du métier est basé sur le relationnel, mieux vaut avoir un tempérament commercial et aimer les relations publiques. Il faut aussi une bonne dose d'humilité, car malgré son statut d'auteur, le traducteur audiovisuel n'est en général pas connu du grand public.

Formation




Il existe une poignée de masters en traduction audiovisuelle, à Paris, Lille, Nice, Toulouse, Strasbourg et même Bruxelles, mais attention : sortir de l'école avec un bac+5 n'est absolument pas la garantie d'un emploi à la clé. C'est même un secteur particulièrement bouché, au même titre que la traduction littéraire.

Débouchés

Il n'y a que très peu de débouchés pour les traducteurs audiovisuels. Ce secteur continue de produire plus de nouveaux jeunes diplômés que de places disponibles, il est donc très difficile d'y faire son trou quand on sort de l'école. Il est nécessaire, avant toute chose, de se créer un réseau de contacts, car le monde de la télévision et de l'audiovisuel en général marche exclusivement au bouche à oreilles.

Salaire

Difficile à évaluer, car les traducteurs audiovisuels ne sont pas des salariés. Mais c'est un métier qui n'est pas très bien payé, au point qu'il peut être difficile d'en vivre. Ce n'est en tout cas pas la profession à choisir si vous êtes motivé par l'appât du gain !

Trouver des offres d'emploi de traducteur audiovisuel

On ne trouve pas d'offres d'emploi de traducteur audiovisuel : c'est un métier où il faut construire son réseau et faire jouer ses relations. Grâce à des stages, vous pourrez commencer à vous faire des alliés !

Revenir aux fiches métiers traducteur.

  • Curriculums Vitae Premium

Reportages

plus d’interviews >