Travailler au Japon : trouver un logement

Comment trouver un logement au Japon ?

On entend toutes sortes de choses concernant le logement au Japon, et surtout... qu'il est cher. Eh oui : avec la septième plus importante population mondiale concentrée sur 2% d'un territoire de la superficie de l'Allemagne, il faut bien l'avouer, on a tendance à se marcher dessus. Et pour les étrangers que nous sommes, pas forcément facile de s'y retrouver dans la jungle immobilière japonaise. Voici quelques informations qui pourront vous servir si vous cherchez un logement pour partir travailler au Japon.

Rechercher un appartement au Japon

La façon la plus courante de chercher un appartement au Japon est de passer par une agence immobilière. En tant qu'immigré, il est recommandé de passer par une agence spécialisée dans la recherche d'appartements pour étrangers. En effet, la plupart des propriétaires risquent de se refuser à vous louer un appartement simplement au motif que vous n'êtes pas japonais, et il vous faudra de plus obtenir de votre entreprise qu'elle se porte caution pour vous pour gagner leur confiance.

Plusieurs formules d'hébergement pour étrangers existent au Japon. Vous pouvez opter pour une colocation, ou pour un appartement individuel, selon votre budget et ce que vous recherchez. Les colocations sont en principe partagées entre étrangers.

Quelques agences immobilières japonaises pour étrangers :

- PECS Reality

- Ken Corp

- Kimi Will Be




- Sakura House.

Un autre avantage non négligeable de ces agences est que, si votre niveau de japonais n'est pas très avancé, vous pourrez au moins parler anglais avec vos interlocuteurs.

Ce que vous devez savoir avant de louer un appartement au Japon

La culture japonaise est très éloignée de la nôtre, d'où les différences ci-après constatées lors de la location d'un bien immobilier au Japon.

La caution

On parle ici de caution, mais il ne s'agit pas que de ça. A votre entrée dans un appartement au Japon, préparez-vous à payer l'équivalent de... six mois de loyer. Oui, oui, six ! Faisons le compte : deux mois de caution, que vous ne récupèrez probablement pas en entier car les propriétaires refont en général leurs appartements à neuf entre deux locataires ; un mois de frais d'agence, que vous ne récupèrerez donc pas non plus ; un mois de loyer d'avance ; et le meilleur pour la fin : jusqu'à deux mois de loyer de "cadeau au propriétaire" afin de le remercier de vous accorder sa confiance. Cette coutume japonaise est encore très pratiquée, ne vous montrez donc pas scandalisé si vous y êtes confronté.

Le paiement du loyer

Il se fait par avance, à la fin du mois pour le mois suivant. Si vous ne respectez pas ces conditions, vous risquez de devoir payer des pénalités.

L'équipement des appartements

La plupart des appartements japonais sont assez peu équipés, notamment les cuisines, et les électroménagers sont en général moins modernes que chez nous. Vous dormirez aussi probablement sur un futon !

La situation de votre logement

Si vous ne voulez pas passer des heures à vous arracher les cheveux dans les transports en commun et claquer la moitié de votre salaire en tickets de bus ou de métro, faites bien attention à la situation géographique de votre futur logement. Privilégiez la proximité à votre travail par rapport à une surface plus importante, par exemple.

Revenir à la page Travailler au Japon.

  • Curriculums Vitae Premium

Reportages

plus d’interviews >