S’installer à Dubaï

Déménager à Dubaï

Partir travailler à Dubaï s'accompagne forcément d'un déménagement aux Emirats Arabes Unis, perspective exaltante pour certains, angoissante pour d'autres. Voici quelques informations qui vous aideront à y voir plus clair.

Déménager à Dubaï

Déménager à Dubaï ne se fait pas sur un coup de tête. Cela demande réflexion quant à ce que vous souhaitez emmener ou ce que vous rachèterez sur place.

Tout d'abord, tout dépend de la durée pour laquelle vous comptez vous installer à Dubaï : si vous n'y êtes que pour un an, il n'est peut-être pas utile de vendre votre maison en France et de rapatrier tous vos meubles...

En revanche, si vous comptez y rester sur le long terme, il est compréhensible que vous ayez envie d'emmener tout ce que vous pourrez avec vous. A ce moment-là, même si c'est votre employeur qui paye la note du déménagement (comme cela arrive assez fréquemment pour les expatriés), n'hésitez pas à comparer plusieurs compagnies de déménageurs internationaux et renseignez-vous sur les délais d'acheminement.

N'oubliez pas que Dubaï est un territoire islamique ; l'introduction de documents à caractère pornographique ou dans une plus large mesure contraires à l'islam est prohibé. Ne vous amusez pas à tenter d'emmener avec vous toute votre collection de Playboy, car ils seront forcément interceptés par la douane. De même, ne jouez pas à importer des litres d'alcool et des kilos de saucisson, il y a de grandes chances qu'ils n'arrivent pas au bout du voyage...

Partir à Dubaï avec son animal de compagnie

Emmener un animal de compagnie à Dubaï est relativement simple dans la mesure où il n'y aura pas de quarantaine à respecter, mais vous aurez quand même à subir certaines procédures.

Tout d'abord, votre animal doit être âgé de plus de trois mois pour pouvoir entrer à Dubaï. Il doit avoir un passeport, délivré par votre vétérinaire, qui l'identifie et atteste que ses vaccinations sont à jour, et notamment celle contre la rage. Il vous faut aussi un certificat de bonne santé qui devra être traduit en anglais.




Votre animal doit être muni d'une puce électronique permettant de l'identifier. Ce petit appareil est posé lors d'une opération bénigne.

Il va aussi falloir faire passer un test à votre petit compagnon pour vérifier qu'il n'est pas porteur de la rage. Il doit aussi être vermifugé et traité contre les puces.

Enfin, il vous faudra aussi un permis d'import autorisant Médor à entrer sur le sol dubaïote. Courage !

Louer un logement à Dubaï

Lorsque vous arriverez à Dubaï, l'un de vos premiers défis sera de trouver un endroit où loger. Et dans un premier temps du moins, louer un logement est plus facile qu'en acheter un.

Commencez par visiter les différents quartiers pour essayer de repérer à quelle distance ils se situent de votre futur lieu de travail, s'ils sont bien desservis en transports en commun, s'il s'agit plutôt de quartiers d'expatriés ou non... Puis renseignez-vous sur les prix des loyers ! Le logement est l'un des plus gros postes de dépenses à Dubaï, mais la qualité est généralement au rendez-vous.

Si vous ne restez que peu de temps, peut-être cela vaut-il la peine de chercher un logement meublé. Cependant, sachez qu'Ikea est présent à Dubaï si vous comptez louer un logement vide... Appartement, villa, petite maison : à vous de voir quelle formule vous convient le mieux ! A propos de la colocation, des rumeurs circulent concernant son interdiction à Dubaï. Il s'agirait en réalité de tentatives des pouvoirs publics de limiter la cohabitation de personnes trop nombreuses dans des lieux trop exigüs, mais mieux vaut recueillir des informations avant de vous y jeter.

Nous vous conseillons de ne signer un contrat que pour un an dans un premier temps : cela vous permettra de déterminer si vous vous sentez bien dans votre quartier, si votre logement vous plaît, et si ce n'est pas le cas, d'avoir la possibilité de déménager.

Revenir à la page Travailler à Dubaï.

  • Curriculums Vitae Premium

Reportages

plus d’interviews >