Se déplacer à Londres

Les moyens de transport à Londres

Partir travailler à Londres, c'est bien beau, mais une fois dans la capitale britannique, il va vous falloir vous déplacer... Et les transports à Londres peuvent représenter une part beaucoup plus importante de votre budget que ce que vous auriez imaginé ! Petit tour d'horizon des moyens de transport londoniens pour vous en sortir à moindre coût.

Le metro à Londres

Le metro londonien, également connu sous les noms de "Tube" ou "Underground", est le plus ancien du monde. Et il fait également partie des plus chers !

L'Oyster Card

Si vous ne voulez pas vous ruiner en tickets de metro, même si vous ne comptez pas beaucoup prendre le metro ou que vous ne restez pas longtemps à Londres, la solution la plus économique est l'Oyster Card. Cette petite carte magnétique bleue, au format carte de crédit, peut être rechargée à votre guise. Elle peut être achetée aux automates dans les stations de metro aussi bien qu'aux guichets, et tout ce qu'il vous faudra faire pour obtenir une Oyster Card est payer la caution (5 livres en mai 2012) que vous récupèrerez quand vous rendrez votre Oyster Card.

Vous pouvez ensuite créditer votre carte d'un certain nombre de trajets, ou bien la créditer d'un abonnement à la semaine ou au mois (plus avantageux si vous prenez le metro tous les jours, mais quand même très cher : 30 livres par semaine pour les zones 1 et 2 en mai 2012).

Bon à savoir : l'Oyster Card vous fait bénéficier de tarifs réduits sur les trajets en metro à l'unité, environ 40% de remise. Pour un ticket unitaire qui passe les 3 livres, c'est toujours bon à prendre !

Et si vous faites suffisamment de trajets dans la même journée avec votre Oyster Card pour atteindre le prix du ticket journalier, elle se plafonne et vous ne paierez pas plus cher (par exemple, si le prix du ticket journalier correspond à 5 voyages dans la même journée et que vous en faites six ou sept, vous n'en paierez que cinq).

Les zones du metro londonien

Une chose à savoir également concernant le metro londonien est qu'il est divisé en six zones, les zones 1 et 2 étant les plus centrales, et que le prix du ticket augmente quand vous devez changer de zone. Ainsi, prenez garde à bien repérer à l'avance dans quelles zones se trouvent vos arrêts de départ et d'arrivée pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

Dernière chose : il est pratiquement impossible de vous perdre dans le metro londonien. Tout est très bien indiqué, fléché et re-fléché.

Les bus londoniens

Bonne nouvelle : les bus à impériale sont toujours d'actualité à Londres, et ils coûtent beaucoup moins cher que le metro ! En plus d'être plutôt agréables si vous évitez les heures de pointe (autrement, c'est la cohue), ils vous permettront d'admirer la vue et de vous repérer plus facilement que le metro.

En revanche, mieux vaut vous renseigner à l'avance pour savoir quelle ligne de bus prendre, car les lignes de bus sont très nombreuses et moins faciles à comprendre que les lignes de metro. De même, prévoyez suffisamment large, car les déplacements en bus prennent plus de temps qu'en metro.

Enfin, des lignes de bus de nuit très efficaces desservent pratiquement tout Londres ! Sachant que le metro ferme en général autour de minuit, cela constitue une excellente alternative au taxi, mais là encore, renseignez-vous à l'avance pour ne pas être pris au dépourvu.

Les taxis londoniens

Les taxis londoniens, fameux "black cabs", n'ont rien perdu de leur charme. Cependant, le charme se paie cher à Londres et le taxi n'est certainement pas le moyen le plus économique de se déplacer.


Sachez également qu'à partir de 3h du matin, il peut être très difficile de trouver un taxi dans Londres. Avis aux fêtards ! Des taxis sans license, particuliers cherchant en général à arrondir leurs fins de mois, se postent alors à la sortie des boîtes de nuit pour proposer leurs services. A éviter autant que possible, pour plusieurs raisons :

- le taxi n'étant pas enregistré, impossible de le retrouver s'il vous arrive quelque chose

- vous ne pouvez même pas être sûr que votre conducteur ait le permis de conduire !

- vous ne savez pas sur qui vous pourriez tomber...

- et leurs services sont en général plus chers que ceux des taxis !

Vous voyez, l'option bus de nuit est beaucoup plus raisonnable.

Il faut aussi savoir que dans les taxis londoniens, il n'est pas rare de payer la course d'avance, à votre arrivée dans le taxi, ou qu'on vous annonce en tout cas le prix que vous allez devoir payer. Comme ça, pas de malentendus !

DLR et Overground

Il s'agit de deux metros aériens desservant deux parties différentes de la ville, qui sont aussi accessibles avec l'Oyster Card. Demandez des informations au guichet du metro ou bien dans une station d'Overground ou de DLR (Docklands Light Railway, au fait, entièrement automatisé et sans conducteur !).

Faire du vélo à Londres

Cela reste un des moyens les plus économiques de se déplacer : les Barclays Bikes, reconnaissables à leur couleur bleue flashy, disposent de plus de bornes un peu partout dans la ville. Cependant, avant de vous mettre en selle, assurez-vous d'avoir bien assimilé les règles de la circulation londonienne : il ne s'agirait pas de regarder du mauvais côté ou de céder la priorité à droite ! A savoir aussi, la capitale britannique ne dispose pas d'un réel réseau de pistes cyclables pour le moment, ce qui fait du vélo un moyen de transport pratique mais relativement dangereux. Cela dit, c'est quand même très agréable pour aller faire une petite balade dans l'un des superbes parcs de Londes !

La marche à pieds à Londres

Si vous êtes un grand randonneur, la marche à pieds à Londres peut aussi être une solution envisageable. Cependant, ne vous y trompez pas : les distances entre deux stations de métro, par exemple, sont beaucoup plus importantes qu'à Paris ! Mais contrairement aux vélos, la ville est très bien aménagée pour la marche à pieds, avec de larges trottoirs, ce qui la rend très agréable, tant qu'il ne pleut pas bien entendu. Pensez également à prendre un plan avec vous si vous n'êtes pas familier de Londres, et prenez de bonnes chaussures si vous avez une longue distance à parcourir !

Enfin, on n'a pas parlé de la voiture, mais si vous envisagez de venir à Londres avec votre voiture, sachez que la circulation y est démentielle, que la conduite se fait à gauche et que se garer est non seulement un casse-tête insolvable mais aussi une ruine !

Revenir à la page Travailler à Londres.

  • Curriculums Vitae Premium

Reportages

plus d’interviews >