Le bilan de compétences

Si votre diplôme ne vous donne accès à aucun job, si vous ne savez plus où vous en êtes dans votre parcours professionnel ou si vous avez besoin de changement dans votre carrière alors le moment est peut-être venu pour un bilan de compétences.

Changer de carrière : faire un bilan de compétences

L'objectif d'un bilan de compétences est de vous permettre de prendre conscience de vos aptitudes et vos motivations et d'analyser vos compétences professionnelles et personnelles dans le but de définir un projet professionnel ou une formation.

L'endroit :

Dans des cabinets privés extérieurs ou si votre entreprise le préfère, dans des organismes institutionnels tels que l'AFPA, l'APEC, ANPE ou encore les chambres de commerce.

Le coût :

Le budget d'un bilan de compétences tourne autour des 1000 €.

Les modes de financement de votre bilan de compétences :

Il peut être réalisé sur proposition de l'employeur à travers un plan de formation de l'entreprise :

  • Le plan de formation de l'entreprise s'applique si la proposition émane de votre entreprise : dans ce cas l'entreprise financera votre bilan de compétences avec le budget consacré aux formations et introduira une demande dans le centre de bilan de compétences de son choix.

Il peut être réalisé à votre propre initiative dans le cadre d'un congé bilan de compétences :



  • Le Fongecif, vous devez introduire une demande auprès de l'OPACIF dont dépend votre entreprise qui acceptera ou non de financer votre bilan.
  • Vous-même : dès lors vous devez être prêt à investir près de 1000€.

Les personnes concernées

Tout le monde peut en bénéficier mais pour pouvoir prétendre à un congé bilan de compétences, vous devez répondre aux conditions suivantes :

  • CDI avec 5 ans d’activité professionnelle (consécutifs ou non et quelle que soit la nature du contrat) dont 12 mois dans la même entreprise.
  • CDD avec 24 mois, consécutifs ou non, d’activité salariée au cours des 5 dernières années dont 4 mois (consécutifs ou non) en CDD au cours des 12 derniers mois.
  • contrat intérim avec 5 ans, consécutifs ou non, d’activité salariée (tous types de contrats confondus) et travaillez dans la même entreprise de travail interim de 1 600h travaillées pendant les 18 mois précédant votre demande (pour les salariés n’ayant travaillé que dans le cadre du travail temporaire, il faut justifier de 3 200h au cours des 36 derniers mois dont 1 600h dans l’entreprise de travail temporaire).

Déroulement

Pendant le temps de travail ou en dehors (dans ce cas, l’employeur n’est pas tenu d’être informé), on donne 24 heures réparties sur plusieurs mois pour réfléchir, en présence d'un professionnel au cours de tests écrits et d'entretiens. Au terme de ces rencontres, se fait une conclusion quant à votre projet professionnel selon vos compétences et envies. Le conseiller vous secondera pour trouver les étapes pour mener votre projet à bien.

  • Curriculums Vitae Premium

Reportages

plus d’interviews >