Se loger en Corée du Sud

Trouver un logement en Corée du Sud

A votre arrivée en Corée du Sud, ce sera probablement votre première préoccupation avant même de chercher un travail : trouver un logement. Voici quelques informations à connaître et quelques conseils pour vous y aider.

Comment chercher un logement en Corée du Sud ?

Tout d’abord, ne réservez pas un appartement sans l’avoir visité et n’envoyez jamais d’argent. Cela pourrait bien être une arnaque. Les premiers jours de votre séjour en Corée du Sud, logez-vous en auberge de jeunesse ou chez l’habitant : ces solutions peu coûteuses vous permettront de commencer d’emblée à rencontrer des gens.

La colocation reste un très bon moyen de rencontrer rapidement du monde. Sinon, vous pouvez aussi opter pour un appartement individuel ou un studio, mais sachez qu’à Séoul, les prix sont relativement élevés. Il est conseillé de passer par une agence si vous ne parlez pas coréen, elles disposent la plupart du temps d’au moins une personne capable de vous parler en anglais. Toutefois, cela vous coûtera un peu plus cher, l’agence prenant évidemment sa commission.

Logement en Corée du Sud : qu’est-ce qui change ?

Il n’est pas rare, en Corée du Sud, de laisser une caution importante et de payer l’intégralité de son loyer à la signature du bail (c’est-à-dire que si vous restez un an, vous payez… un an de loyer d’un coup !).

Différents types de logements sont disponibles en Corée du Sud. En hasukjip, vous louerez une chambre chez une famille d’accueil avec qui vous partagerez les repas. Le gosiwon est similaire, mais sans les repas et avec peut-être plus d’indépendance par rapport à la famille. Le officetel désigne en général un appartement dans un immeuble un peu plus luxueux (résidence à l’américaine avec piscine, salle de sports, etc.), prévu pour une personne. Et enfin la villa désigne un appartement ou une maison similaire à ce que l’on peut connaître chez nous.

Retour à l’article Le permis vacances-travail en Corée du Sud.

Reportages

plus d’interviews >