Le CV : la place des hobbies

silhouette danse

Dans une lecture de CV, les recruteurs ne regardent certes pas nos hobbies en premier lieu mais il y a fort à parier que ceux-ci peuvent faire la différence lorsqu’ils se retrouvent en face de deux candidats au profil similaire. Il convient alors de ne pas négliger cette rubrique.

  • Les hobbies « bateaux »

Cette rubrique n’est pas obligatoire mais si elle apparait, elle doit être soignée. Oubliez les sempiternelles activités préférées comme : la lecture, la musique, le cinéma.  Ne mettez que ce qui vous passionne vraiment et  ce dont vous êtes capable de parler et qui peut éventuellement faire ressortir un aspect de votre personnalité.

  • Les associations

Les associations ont généralement bonne publicité car elles prouvent votre capacité à vivre en communauté et à prendre des responsabilités. Donc, mentionnez-les dans les hobbies mais renseignez-vous sur la réputation de certaines activités associatives car elle pourrait changer d’un pays à un autre, voire d’une région à une autre.

  • Les voyages

Vous pouvez écrire « voyage » dans vos hobbies s’il s’agit d’un avantage pour le poste que vous convoitez et si vous pouvez parler de vos aventures avec passion. Car la flexibilité d’un globe-trotter peut intéresser certains mais son instabilité peut faire peur à d’autres.

  • Vendez-vous

Utilisez les qualités dont vous faites preuve dans votre hobby favori pour les faire correspondre avec celles recherchées pour le poste. Ne vous contentez pas de citer vos hobbies mais développez-les. Illustrez brièvement comment vous vous adonnez à votre hobby.

 

Reportages

plus d’interviews >