Comment négocier une augmentation ?

Conseils pour négocier une augmentation

Négocier une augmentation de salaire peut être perçu comme une perspective très angoissante pour un employé. Et pourtant, les négociations, qu’elles qu’elles soient, se déroulent toujours mieux en présence de personnes détendues. Ce qui veut dire qu’il va vous falloir préparer soigneusement votre argumentation pour pouvoir négocier votre augmentation le plus sereinement possible !

Evaluez votre valeur sur le marché

Vous voulez demander une augmentation, mais avez-vous la moindre idée du salaire que touchent des personnes de votre âge à qualifications et poste équivalent ? Non ? Dans ce cas-là, il va falloir faire quelques recherches pour évaluer combien vous valez sur le marché. Pour cela, vous pouvez chercher des offres d’emploi correspondant à votre profil et voir la rémunération proposée. Si vous êtes encore en contact avec d’anciens camarades d’université ou d’école, vous pouvez également tenter de leur demander combien ils touchent. Sinon, il existe des enquêtes que vous pourrez trouver sur le web qui évaluent les salaires moyens de certaines professions. Le site de l’Apec propose un outil d’évaluation de salaire, destiné aux cadres, que vous pourrez trouver ici. Vous pouvez également utiliser celui de Capital.fr, plus détaillé.

Ce que vous ne devez surtout pas faire : évaluer votre valeur par rapport à vos collègues de travail ! Demander une augmentation parce qu’Untel gagne plus ou que vous travaillez plus que lui dénote un comportement puéril…

Evaluez votre valeur pour l’entreprise

Listez les succès que vous avez obtenus depuis la dernière fois que vous avez augmenté. Montrez à l’aide de chiffres la contribution que vous apportez à l’entreprise. Mettez également en exergue les différentes formations que vous avez pu suivre ces derniers temps. Montrez que vous êtes une personne ambitieuse et qu’exercer plus de responsabilités ne vous fait pas peur, voire que vous en faites déjà plus que ce qui est inscrit sur votre contrat ! Si possible, vous pouvez aussi vous appuyer sur des éléments plus subjectifs, comme des commentaires favorables de vos clients à votre égard.

Traitez votre boss comme un partenaire de négociation

Ne vous mettez pas en position de faiblesse quand vous demanderez votre augmentation de salaire. Votre boss ne doit surtout pas avoir l’impression que vous lui quémandez une faveur ! Soyez convaincu que vous avez de bonnes raisons de demander cette augmentation, que la valeur de votre travail la justifie et que vos arguments sauront faire mouche. Et surtout, ne tombez pas dans les menaces ou le chantage, du type « Je démissionne si vous ne m’augmentez pas ». Ce serait une grave erreur : d’une part, votre coup de bluff pourrait ne pas être interpreté comme tel et on pourrait effectivement attendre de vous que démissionniez si on ne vous augmente pas. D’autre part, même si vous ne démissionnez pas, on vous le fera probablement payer d’une manière ou d’une autre. Et enfin, votre employeur n’a aucun intérêt à céder à des menaces, s’il ne veut pas que vous recommenciez dans quelques mois ou que tous les employés s’y mettent ! Le mot d’ordre est donc diplomatie.

Sachez ce que vous voulez

De quoi allez-vous avoir l’air si votre boss est prêt à accepter de vous augmenter mais que vous n’avez pas de montant de base sur lequel discuter ? Etablissez clairement ce que vous voulez, et les solutions alternatives que vous êtes prêt à accepter si votre boss ne peut pas vous accorder une augmentation en numéraire : téléphone de fonction, voiture, ordinateur, remboursement des frais de transport, chèques repas, mutuelle… Préparez toujours une solution alternative !

Préparez-vous à un refus

Il se peut que votre entreprise ait de très bonnes raisons pour vous refuser une augmentation. Dans tous les cas, ne vous contentez pas d’un refus : demandez à en connaître les causes, cela vous donnera au moins une base pour votre prochaine demande d’augmentation. Et surtout, conservez une attitude positive : demandez par exemple dans combien de temps une augmentation sera envisageable, quand est-ce que vous pourrez en rediscuter, s’il y a des points que vous pouvez améliorer pour la justifier… Ne vous renfermez pas sur vous-même et ne répercutez pas votre mauvaise humeur sur votre travail, ce serait la pire stratégie pour arriver à vos fins.

Revenir à la page Demander une augmentation.

Reportages

plus d’interviews >