Travailler en Australie : quel visa demander ?

Quel visa choisir pour partir travailler en Australie ?

Autant le savoir avant de partir travailler en Australie : il vous faudra obligatoirement un visa ! Plusieurs visas différents existent, selon votre âge, le métier que vous exercez, la raison pour laquelle vous souhaitez partir travailler en Australie… Voici un petit tour d’horizon des différents visas.

Si vous avez déjà un employeur en Australie prêt à vous sponsoriser

Si avant de solliciter votre visa, vous avez déjà trouvé en Australie un employeur désirant vous embaucher sur une base temporaire ou permanente et prêt à accomplir les démarches de demande de visa avec vous, voici les différents visas auxquels vous pouvez prétendre.

  • Sponsoring par une entreprise

– Le visa 457 ou visa de travail long séjour, pour les travailleurs qualifiés sponsorisés par une entreprise pour un contrat de travail temporaire. Pour en savoir plus, lisez notre article Travailler en Australie : le visa 457 ou visa de travail (long séjour).

– Le visa 186 ou Employer Nomination Scheme, pour les travailleurs très qualifiés nommés pour un poste permanent par un employeur australien. Pour en savoir plus, voir l’article Travailler en Australie : le visa 186 ou Employer Nomination Scheme.

– Le visa 187 ou Regional Sponsored Migration Scheme, pour les travailleurs très qualifiés souhaitant s’installer dans les régions les moins peuplées d’Australie et ayant été embauchés pour un poste permanent par un employeur australien. Pour en savoir plus, consultez l’article Travailler en Australie : le visa 187 ou Regional Sponsored Migration Scheme.

  • Sponsoring par un état ou un territoire autralien
– Le visa 190, pour les personnes qualifiées nommées par un état ou un territoire australien. Pour en savoir plus sur le visa 190, lisez notre article Travailler en Australie : le visa 190.
  • Sponsoring par un état ou un territoire australien ou un parent éligible

– Le visa 489, pour les personnes qualifiées nommées par un état ou territoire australien, ou par un parent éligible vivant dans une zone désignée d’Australie. Pour en savoir plus à propos du visa 489, vous pouvez consulter l’article Travailler en Australie : le visa 489.

Si vous souhaitez travailler en Australie mais n’avez pas d’employeur prêt à vous sponsoriser

Si vous n’avez pas réussi à trouver depuis votre pays d’origine un employeur prêt à vous embaucher et à sponsoriser votre demande de visa, des solutions existent malgré tout pour aller travailler au pays des kangourous !

– Le visa 189 ou Skilled Independent : si vous disposez de connaissances pointues dans votre domaine et qu’il s’agit d’un des métiers pour lesquels l’Australie est en demande de personnel, vous pourrez peut-être profiter du visa 189. Pour en savoir plus à son sujet, consultez notre article Travailler en Australie : le visa 189 ou Skilled Independent.

– Le visa 417 ou Working Holiday Visa : probablement la formule la plus plébiscitée pour les jeunes qui souhaitent partir à la découverte de l’Australie tout en gardant un revenu leur permettant, au minimum, de financer leur voyage. Pour plus d’informations, vous pouvez jeter un oeil à notre article Travailler en Australie : le visa 417 ou Working Holiday Visa.

Bien entendu, ces différents visas ne sont qu’un échantillon de tous les visas existant pour travailler en Australie ou partir à sa découverte… Pour en savoir plus sur les autres types de visa, n’hésitez pas à consulter le site du ministère de l’Immigration australien, en anglais exclusivement.

Revenir à la page Travailler en Australie.

Reportages

plus d’interviews >