Travailler en Algérie : quelles conditions de travail ?

Le travail en Algérie

Travailler en Algérie vous tente, mais les conditions de travail vous inquiètent… Rassurez-vous : la législation du travail algérienne ne diffère pas tellement de celle de la France.

Le taux de chômage en Algérie

Le taux de chômage en Algérie est en baisse constante depuis quelques années. En 2011, il était de 9,7%.

Les conditions de travail en Algérie

Les conditions de travail en Algérie sont plutôt bonnes et ne diffèrent pas tellement de celles de la France, sur le papier tout du moins.

Le salaire minimum en Algérie

Le salaire minimum en Algérie est fixé à 18 000 dinars par mois depuis début janvier 2012, ce qui équivaut à 175€ environ. Mais selon les professions, cela peut monter bien plus haut : un ingénieur par exemple peut gagner jusqu’à 60 000 dinars par mois (583€).

Le temps de travail en Algérie

Le temps de travail en Algérie est fixé à 40h par semaine dans la limite de 12h par jour, et ces 40h doivent être réparties sur 5 jours minimum. Un jour de repos au moins est obligatoire chaque semaine, en général le vendredi. Les heures supplémentaires, de week-end et de nuit sont majorées de 25 à 100% selon les circonstances.

Les congés en Algérie

Les travailleurs en Algérie bénéficient de 2,5 jours de congés par mois travaillé, ce qui correspond à 30 jours calendaires par an.

L’âge légal minimal pour travailler en Algérie

L’âge minimal légal pour travailler en Algérie est de 16 ans, mais les parents doivent donner leur autorisation.

L’âge de la retraite en Algérie

L’âge de la retraite en Algérie est fixé à 55 ans pour les femmes et 60 ans pour les hommes.

Si l’aventure vous tente toujours, il va vous falloir rédiger un CV en arabe avant de partir… Et n’oubliez pas non plus de consulter nos conseils concernant la recherche d’emploi en Algérie !

Reportages

plus d’interviews >