Travailler à Dubaï quand on est une femme

Travailler à Dubaï en étant une femme

Travailler à Dubaï quand on est une femme ne s’impose pas comme une évidence de notre point de vue occidental. Toutefois, c’est loin d’être impossible.

Travailler à Dubaï en étant une femme : le contexte

Pour comprendre le contexte, il faut savoir que 80% de la population dubaïote est étrangère, ce qui explique une tolérance plus importante que dans les autres Émirats Arabes Unis. La plupart des femmes qui travaillent à Dubaï sont donc des étrangères. Et là encore, elles sont largement minoritaires par rapport aux femmes qui ne travaillent pas.

Pourquoi les expatriées ne travaillent-elles pas à Dubaï ?

Cela s’explique par les raisons suivantes. Comme vous l’aurez peut-être vu dans notre article Obtenir un visa de travail pour Dubaï, il vous faut un permis de résidence pour habiter sur le sol dubaïote. Le seul moyen d’obtenir un visa de résidence à Dubaï est d’être sponsorisé. Et une femme n’a que deux options pour être sponsorisée : l’être par son mari (et pas son concubin ou son partenaire pacsé, non reconnus à Dubaï) ou par une entreprise.

Dans le cas où elle est sponsorisée par son mari, la femme ne peut pas occuper d’emploi à Dubaï : elle a le statut de femme au foyer non autorisée à travailler. Néanmoins, le sponsoring par une entreprise n’étant pas nécessairement facile à obtenir, la plupart des femmes d’expatriées optent pour ce statut.

Et si elle veut travailler, la femme doit être sponsorisée par une entreprise. C’est là que les choses se compliquent un peu, car il est apparemment plus difficile d’être embauchée par une entreprise dubaïote lorsque l’on est une femme, et les salaires sont également moins importants. La voie royale pour travailler à Dubaï quand on est une femme est donc d’être mutée par son entreprise française.

Les conditions de travail des femmes à Dubaï

Au niveau des conditions de travail, mis à part la différence de salaire, elles ne semblent pas être fondamentalement différentes des pays occidentaux. Il convient toutefois de prendre certaines précautions : ne pas être trop exubérante et ne pas être trop familière avec ses collègues de travail sous peine que cela ne soit interprété comme de la drague ! Le harcèlement sexuel étant très sévèrement puni à Dubaï, les femmes ne semblent pas en souffrir.

En résumé, la partie la plus difficile pour les femmes désirant travailler à Dubaï intervient en réalité avant de commencer à travailler. Si vous arrivez à trouver une entreprise prête à vous sponsoriser, foncez !

Revenir à la page Travailler à Dubaï.

Reportages

plus d’interviews >