Quel visa pour travailler au Brésil ?

Visas de travail au Brésil

Pour travailler au Brésil, il vous faut absolument obtenir un visa, et ce n’est pas toujours simple : le Brésil est en effet connu, en dehors de ses plages paradisiaques, pour sa lourdeur administrative… Mieux vaut être prévenu ! Cependant, la tendance est à l’allègement : notamment pour les profils très qualifiés, les démarches devraient être grandement facilitées à partir de mars 2013. En attendant, voici un point sur les différents visas pour travailler au Brésil.

Le visa de travail temporaire

Suivant votre profession ou le but de votre séjour, il existe différents visas de travail temp0raire pour le Brésil.

Le Vitem 5

Le Vitem 5 est le visa délivré aux expatriés, aux membres de l’équipage d’un bateau et aux professionnels effectuant un contrat de travail ou un stage au sein d’une entreprise brésilienne. La particularité du Vitem 5 est qu’il est sollicité directement par l’entreprise souhaitant embaucher un étranger.

Le Vitem 5 est valable pour une durée de deux ans dans le cadre d’un contrat de travail, un an pour un stage (V.I.E. par exemple). Il n’est pas renouvelable.

Le Vitem 6

Il s’agit du visa destiné aux correspondants de la presse étrangère au Brésil. Il peut être accordé pour une durée maximale de quatre ans.

Bon à savoir : si vous restez au Brésil plus de six mois, votre conjoint et vos enfants peuvent effectuer une demande de Vitem pour vous accompagner.

Le visa de travail permanent

Après l’expiration de votre Vitem, la seule solution pour rester travailler au Brésil est l’obtention du visa de travail permanent, ou Viper.

Si à l’issue de vos deux ans passés dans une entreprise brésilienne, vous souhaitez rempiler pour quelques années supplémentaires, vous pouvez maintenant faire transformer votre Vitem 5 en Viper, à condition de vous engager à rester quatre ans dans votre entreprise. La demande doit être faite un mois avant l’expiration de votre Vitem 5.

Vous pouvez aussi obtenir un Viper en investissant dans une entreprise brésilienne ou en créant votre propre entreprise, pour un montant minimum de 65 000€ environ. Vous devrez alors apporter la preuve que votre entreprise, ou l’entreprise dont vous devenez actionnaire, a un intérêt social ou économique pour le Brésil.

On vous accordera aussi un Viper si vous êtes nommé au poste de directeur statutaire (poste en gestion, administration, direction, management) dans une entreprise ayant investi au moins 260 000€, ou ayant investi 65 000€ mais s’étant engagée à créer dix nouveaux postes dans les deux ans suivant l’arrivée du directeur statutaire.

Enfin, le Viper peut être obtenu en votre qualité de conjoint, de compagnon ou d’enfant d’un Brésilien ou d’un titulaire du Viper.

A savoir : il faut en général compter trois à six mois pour l’obtention de votre visa.

Revenir à la page Travailler au Brésil.

Reportages

plus d’interviews >