Où s’expatrier ?

le taj mahal

Le résultat d’une étude réalisée en 2010 par le cabinet conseil The Economist Intelligence Unit (division du groupe The Economist, éditeur du magazine portant le même nom) en partenariat avec Regus (société multinationale de Facility management et services aux entreprises), prévoit une multiplication du nombres d’expatriés dans le monde dans les cinq prochaines années. Les entreprises pensent trouver la réponse à la crise économique en investissant dans les pays émergents comme le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine. Mais il semble que cela soit la zone Asie dans laquelle le nombre d’opportunités pour les candidats à l’expatriation devrait être le plus important. Suivent le Moyen-Orient, la Russie et les pays d’Europe de l’Est.

Est annoncée également une tendance à une augmentation des expatriements à court terme, c’est-à-dire de moins d’un an. Travailler à l’étranger devient une solution envisageable si on est prêt à s’expatrier loin. A prendre également en compte le prix des loyers dans le monde et les différences de pouvoir d’achat.

 

 

 

passport

Reportages

plus d’interviews >