Comment améliorer la lisibilité de mon CV ?

caracteres

 

La lecture d’un CV doit toujours être facile et agréable. Rien de pire qu’un CV illisible à cause d’une mise en page brouillon ou d’un manque de soin.Veillez à toujours respecter les règles de lisibilité car il y a de grandes chances qu’une première sélection soit opérée sur ce critère par une machine dénuée de toute indulgence.

  • Le choix de police

Les caractères typographiques doivent faciliter la lecture ou l’interprétation. La lisibilité de votre  CV dépendra du choix de  la police de caractères. Nous vous conseillons vraiment d’opter pour la simplicité et la sobriété : Times New Roman, Arial, Garamond ou Palatino.

Il est important d’adapter le style et la forme votre CV selon le poste et l’entreprise pour lesquels vous postulez. On ne s’adresse pas de la même façon à un leader sur le marché et à une PME de jeunes. Respectez donc la même logique en ce qui concerne le choix de police de votre CV. Dans les grandes entreprises, les CV sont scannés par des logiciels, préférez utiliser des polices sans empattement (sans sérif) : Arial, Corbel, Verdana, Segoe UI Semibold…

  • La taille de la police

Le réflexe lorque l’on manque de place sur un CV est de chercher à diminuer la taille des caractères jusqu’à ce que tout tienne en une seule page. Cependant, si vous avez accumulé beaucoup d’expérience, il est normal que votre CV ne puisse pas se résumer en une page. Tentez d’être le plus concis mais le plus clair possible. Et ne choisissez pas le premier au détriment du deuxième, cela serait une erreur. Vous devez rester lisible.

  • Le design et l’originalité

On essaye par tous les moyens de se faire remarquer par les recruteurs. Cependant, une fois encore, la règle applicable est l’adaptation. Si vous ne cherchez ni dans le domaine de la création, des arts, de la communication, il vaut mieux s’en tenir à une présentation sobre et classique. Par contre, si vous êtes dans le graphisme, les arts plastiques ou la mode, votre CV PEUT être une carte de visite. C’est à vous de prendre le risque, car risque il y a toujours quand on joue la carte de l’originalité.

 

Reportages

plus d’interviews >